La 7ème Légion

Bienvenue à la septième légions : pensez à vous connecter ou vous enregistrer.
Forum en construction

Forum Guilde Warcraft Nostalgeek 7ème Légion [RP]

Forum en construction

    [Holywrath]Le journal du paladin

    Partagez

    Admin
    Major de caserne
    Major de caserne

    Messages : 106
    Réputation de guilde : 291
    Date d'inscription : 17/04/2017

    [Holywrath]Le journal du paladin

    Message par Admin le Sam 6 Mai - 14:57

    Holy regarde les pages vierges de son tout nouveau journal ... écrire dans ce bouquin l'aidera t-il vraiment à se soulager de son fardeau ? Holy lâche un lent soupir à rendre jalouses les magiciennes, et commence à écrire ...

    Voilà que je fais comme Arken a tenir mes récits et pensées dans un bouquin ... je doute fortement de l'efficacité de cette méthode, mais si elle peut m'aider un tant soit peu à me soulager du poids du monde sur mes épaules .... Je reviens à l'instant de la cabane d'Angeal, en bordure de la forêt d'Elwynn. Avant cela, j'étais devant le régent Bolvar à défendre mon Capitaine et notre unité. Ce foutu Landry qui lèche maintenant les bottes du prince de Stromgarde était là aussi .... tout comme Udrial. J'ai débattu notre cause au mieux avec Volkov. Le régent ne voulait rien entendre et croit provisoirement Angeal coupable des accusations de Landry. Il m'a nommé Capitaine de la Légion et m'a donné un ordre ; je dois ramené le Capitaine Angeal, Aurore Tisselaube et la démoniste Perdura devant le régent afin qu'ils soient interrogés. J'ai bien évidement omis de mentionner que je sais où le Capitaine se cache. J'ai simplement dit que nous ignorons où se terre Perdura, mais que la tâche sera aisée pour Angeal et Aurore.

    J'ai donc quitté le donjon de Stormwind avec Volkov en direction de la cachette d'Angeal pour lui faire part de ce qui a été dit au donjon. En arrivant sur place, je remarques les importantes blessures aux jambes du Capitaine. Arken et Dajiha étaient déjà sur place, étant les deux autres destinataires de la lettre d'Angeal indiquant où il est. J'ai aisément guéri les jambes blessées d'Angeal, puis je lui ai fait état de la situation. Il nous a dit qu'il se présenterait devant le régent, mais pas avant que nous aillons mis la main sur Aurore et Perdura. Je suis alors rentré à la caserne pour me mettre au travail. Je n'ai pas osé aller travailler dans le bureau du Capitaine de la Légion ... je me sens tel un imposteur à porter ce titre. Le Capitaine, notre Capitaine, mon Capitaine, c'est Angeal.

    Holy' revient à peine de raccompagner Aurore à la prison, encore un peu ébranlé par les événements de la nuit. Pauvre Arken... le destin ne cessera donc jamais de s'acharner sur elle ?

    En pleine réflexion sur mes nouvelles fonctions et moi-même en patrouillant les rues de la ville, j'ai entendu des citoyens parler d'un procès d'envergure en cours au donjon de Stormwind. J'ai tout de suite couru jusqu'au donjon, très appréhensif de qui j'allais y trouver. Arrivé sur place, je vois tout de suite que mes craintes étaient fondées. Le Capitaine Angeal et Aurore étaient en train de comparaître devant le régent. Arken, Dajiha, Tirlire et Volkov étaient là, tout comme les deux traîtres ... J'avais tellement envie de cogner Landry, alors qu'il plaidait sa cause aux détriments de ses anciens camarades ... Finalement, la session a été suspendue et devra reprendre plus tard. Je n'ai toutefois pas l'impression que cette première séance a été profitable pour la Légion... Aurore et le Capitaine Angeal ont été escortés à la prison de Stormwind en attendant la suite du procès, alors que le reste d'entre nous sommes retournés à la caserne.

    Alors que nous étions là à débattre des derniers événements et de la marche à suivre, voilà que la sœur d'Aurore, Aurora Tisselaube, débarque à la caserne, suivie de près par le soldat Coeurdelion. Arken a semblé très perturbée par Aurora et je me demande bien pourquoi. Que diable Aurore lui a t-elle raconté au sujet de sa sœur ? Ou était-ce seulement le fait de voir la sœur de sa femme qui mettait Arken dans cet état ? Aurora s'est simplement informée de sa sœur et où elle pouvait la trouver. Nous avons cru bon de ne pas lui révéler la vérité et Aurora a quitté la caserne en compagnie d'Arken, qui semblait toujours aussi stupéfiée.

    J'ai donc pu enfin porter mon attention au soldat Coeurdelion qui avait apparemment d'importantes nouvelles à nous annoncer. Mais voilà qu'il nous dit avoir retrouvé l'héritier des Ménéthil... Encore des sottises, pensais-je ... le soldat a néanmoins conduit Dajiha, Udrial et moi-même devant une maison où se cachait apparemment le frère bâtard du prince Arthas déchu. Il est allé chercher un jeune homme dont l'apparence physique était très similaire à celle du prince. Coeurdelion nous a raconté qu'il a arraché cet homme à une patrouille de ces fous furieux de la Croisade écarlate. Il m'a remis des documents contenant des tests sanguins effectués par les mages de la croisade. Arken m'a révélé plus tard qu'il s'agissait bien de sang humain, mais qu'elle aurait besoin de temps pour analyser cela en profondeur. Inutile de s'emporter sur l'hypothétique statut de ce crétin de bâtard pour le moment, pensais-je. J'ai alors dis à Udrial que je souhaitais m'entretenir avec lui ... tu verras de quel genre d'entretien plus tard, mon bonhomme ...

    Je me suis alors mis en route vers la maison d'Arken pour lui remettre l'analyse du sang, et aussi pour voir ce qui se passait avec Aurora. Je n'ai pas aimé la réaction d'Arken à la caserne à sa vue ... J'ai trouvé les deux femmes à l'extérieur de la maison. Arken nous a invité à entrer et j'ai vite compris qu'Aurora ne représente aucune menace, loin de là. Je me demande encore pourquoi Arken a réagi de la sorte à la caserne ... Je ne puis m'empêcher de trouver un certain charme dans la naïveté d'Aurora ... les Tisselaube sont vraiment de belles femmes en plus ... les trois mots suivants les points de suspension ont été raturés de manière à être complètement illisibles. Si seulement les événements de la nuit s'étaient arrêtés là ... mais non ! Voilà que le frère d'Arken, Lussien, que l'on croyait mort depuis 22 ans, débarque chez Arken ! Arken semblait complètement stupéfiée, la pauvre ... J'ai d'abord cru à une très mauvaise blague de l'individu, à un imposteur. De plus, Arken réagissait en panique lorsqu'il s'approchait d'elle. Je me suis donc interposé et questionné l'homme. À ma grande stupéfaction, il était en mesure de répondre aux questions que je lui posais sur le passé d'Arken, et il était brûlé au visage, ce qui correspond aussi avec le récit d'Arken. Et la chanson ... la chanson de pirate, bordel ! J'imagine que mon visage affichait un air presque aussi ahuri que celui d'Arken ... Heureusement, Arken a retrouvé l'usage de la parole... et a demandé à Lussien de partir. J'ai d'abord été très surpris par cette demande, mais c'était très compréhensible. Arken, la pauvre ... elle venait tout juste de commencer à faire son deuil de cette histoire ... et voilà que son frère Lussien surgit de sa tombe ! Lussien était très instable et sujet à des crises de convulsion, surtout lorsque sa sœur le repoussait. J'ai tenté de l'assommer, mais je me suis loupé complétement et mon marteau a atteint la pauvre Aurora qui regardait la scène avec une totale incompréhension dans le regard. Arken a porté Aurora à l'étage et m'a demandé de foutre Lussien dehors. Je ne me suis pas fais prier pour obéir, mais Lussien s'est débattu efficacement. On entendit alors cogner à la porte, et ... il ne manquait plus que ça ... Aurore débarque à son tour ! Apparemment, aucune rune magique ne défend les portes des cellules de la prison ... Aurore a monté à l'étage où Arken et moi étions en train de lutter contre Lussien. J'ai été soulagé qu'elle n'émette pas de commentaire sur ma présence chez Arken. Au contraire, elle s'est montrée utile pour neutraliser le frère d'Arken. Aurore a ensuite aperçu le corps inanimé de sa sœur sur le lit pendant que je foutais frérot dehors. J'ai dégluti péniblement quand je l'ai entendue demander qui avait fait ça. Heureusement, Arken n'a pas répondu ... merci Arken ... et Aurore en a donc déduit que le responsable est celui qui foutait le bordel à son arrivée : Lussien. Elle a donc sorti aider Lussien à sa façon à coup de dague et de genou au visage. Pendant cette échauffourée, Lussien s'est mis à flirter ouvertement avec Aurore, je n'en croyais pas mes yeux ni mes oreilles. Cette manœuvre a eu pour effet de calmer significativement Aurore ... elle ne changera jamais ... et de mettre Arken en furie. J'ai observé attentivement Arken avec inquiétude pendant un bref instant, mais j'ai vite compris que cette colère était contrôlée et que je n'allais certainement pas me mettre sur son chemin, c'est ça technique de contrôle après tout ... J'ai donc tranquillement profité du spectacle d'Arken qui boxait Lussien. Frérot va apprendre qu'il ne faut pas sous-estimer la droite d'Arken, jamais ! Après avoir pris une raclée au mains de sa sœur, Lussien s'en est allé à l'auberge. Je suis retourné à l'intérieur avec les deux magiciennes. Maintenant qu'elle n'avait plus personne à frapper, Arken semblait avoir plus de difficulté à se contrôler. Serait t-il possible qu'elle parvienne à garder le contrôle en se défoulant ? Si c'est le cas, je jure de lui prêter ma mâchoire si nécessaire, mais je préfère de loin ne pas avoir à le faire ... cette droite ... j'ai donc préféré tenter de l'appaiser en lui parlant, tout simplement, et ca a fonctionné ... jusqu'à ce qu'Aurore mentionne Salviati. Arken est immédiatement retournée dans son état de furie, toujours la sienne, pas celle du worgen. Elle a hurlé à Aurore de lui dire ou se trouve Salviati. Je n'avais jamais vu Arken crier de la sorte ... c'était à faire fuir un ours. Puis, elle m'a hurlé la même question en m'empoignant le tabard. Avant même que j'aie pu tenter quoi que ce soit, Aurore a giflé Arken pour la raisonner. Le coup a eu l'effet escompté ... bien que j'ai senti un léger élan de colère à la vue d'Arken giflée. J'ai tenté la même chose en Arathi pour la raisonner. Cependant, elle avait complètement perdu le contrôle cette fois-là et donc, je frappais un worgen, pas Arken ... serais-je capable de la même chose sur Arken ? Je crois que je préfère encore prendre ses coups ... Les cris d'Arken ont réussi à réveiller Aurora qui était toujours à l'étage ... elle est descendue... et Aurore s'est immédiatement caché derrière moi ! Je suis resté un peu stupéfait par cette réaction cocasse. Jamais au grand jamais je n'aurais cru voir Aurore se cacher de quelqu'un de cette manière. Toutefois, elle s'est montrée après un certain temps, et la pauvre Aurora est restée stupéfiée à la vue de sa sœur...

    L'une des raisons initiale de ma venue chez Arken, c'était aussi pour lui proposer mon ancien poste de Lieutenant. Je lui ai donc proposé, mais après cette rude soirée, je m'attendais peut-être à un refus. Mais non ! Elle semblait plutôt motivée à l'idée. J'étais soulagé ... je suis assez anxieux de porter le titre de Capitaine et je suis heureux qu'Arken soit là pour m'épauler. J'ai besoin qu'elle soit là pour m'épauler ... Je lui ai ensuite demandé son avis sur la nomination de Dajiha à son ancien poste de sergent et elle était d'accord avec mon choix. Dajiha est une soldate exemplaire, mais c'est surtout le fait que le Capitaine l'a mise dans les destinataires de sa lettre, preuve de la confiance qu'Angeal a pour elle. Je ferai donc de même. J'ai ensuite ramené Aurore à la prison sans histoire... quelle nuit ... je devrais sans doute garder un œil sur les agissements de frérot...

      La date/heure actuelle est Mer 26 Juil - 0:35