La 7ème Légion

Bienvenue à la septième légions : pensez à vous connecter ou vous enregistrer.
Forum en construction

Forum Guilde Warcraft Nostalgeek 7ème Légion [RP]

Forum en construction

    [Angeal]Journal du lieutenant

    Partagez

    Admin
    Major de caserne
    Major de caserne

    Messages : 106
    Réputation de guilde : 291
    Date d'inscription : 17/04/2017

    [Angeal]Journal du lieutenant

    Message par Admin le Sam 6 Mai - 15:06

    Nous y voila, il est temps que j'explique les raisons qui m'ont poussé a faire toutes mes actions, certes discutables mais jamais dans le but de nuire a l'alliance.

    Tout commence en ce jour maudit ou un homme fou arriva a Stormwind, a cette époque nous n’étions que la garde. Cette homme grognait et agissait tel un gnoll des Carmines. Suite a une poursuite dans toute la ville l'individu fut coincé dans un recoin des catacombes de la cathédrale et n'arrivant pas a le raisonner mes hommes et moi même durent le tuer et dissimuler son corps. Malheureusement il me blessa au bras avec une morsure, pensant que cette blessure disparaitrait au bout de quelques semaines, je me trompais et lourdement...

    3 jours après cette rencontre je fut pris de crises de somnambulismes et certains cauchemar me paraissait vraiment trop réel. Jusqu'au jour ou je me réveillait au beau milieu d'un véritable carnage de défias autour de moi avec pour seul indice mes mains et ma bouche pleine de leur sang et chair.

    Il fallait que je fasse quelque chose, j’étais devenu un monstre et qui sait quand je risquais de m'en prendre a des innocents.

    Des petits groupes de garde permirent de contrôler la bête qui etait en moi mais ma crainte se révéla fondée et 2 gardes ainsi que trois citoyens furent blessé par une de mes transformation. Skilgannon me prit sous son aile et m'envoya vers Mordius, tout comme je lui avait expliqué je ne pouvais pas rester sans contrôle mais je ne voulait pas me débarrasser pour autant des pouvoirs que m'apportait cette maladie qui pouvait devenir un don. Celui ci après m'avoir demandé d'aller me chercher de nombreux ingrédients, m'enchaina la bête dans deux armes que je devais porter sur moi à vie.

    Le contrôle etait total, je maitrisais ma transformation comme je le souhaitais et n'avait plus que les effets benefiques : une meilleure ouïe, vue, musculature, endurance. Je retrouvais ma jeunesse...

    De longues années passèrent ou je ne m'attarderais pas dessus.

    Je reviendrais juste sur le jugement d'Aurore qui, après avoir fait des siennes, était condamné a mort. Je ne pouvais pas laisser mourir mes amis, je devais la raisonner et la protéger comme je l'ai toujours fait avec chacun des gardes seulement le temps etait compté et je du comme a mon habitude improviser. Je mordis la prisonnière pour donner une explications a ses gestes et expliquer aux juges que ce n’était pas de sa faute et qu'il nous fallait la soigner plutôt que de la tuer. Cette affaire disparu alors progressivement et Aurore m'en voulu longtemps.
    La pauvre, en y pensant je regrette peut être ce geste, certes je lui ai sauvé la vie mais d'un autre coté je la laissais dans un véritable enfer sans compter que suite a cela elle se prit d'amitié avec Salviati.
    Je n'ai pas bien connu la suite des événements, tout ce que je sais c'est que elle mourut pour revenir dans un autre corps pour mourir a nouveau et enfin retrouver son corps d'origine avant ma morsure.
    De nombreux chagrins d'amour était aussi a l'origine de sa personnalité rebelle.
    Passant mon temps a la protéger je la considérait de plus en plus comme ma fille...

    Arriva alors le départ de notre capitaine et le changement pour que je devienne le capitaine de la 7ème légion.

    Je ne pensais pas que commander était si compliqué mais je réussi, pas en passant en force, mais en m'approchant de mes hommes, en devenant une véritable famille entre nous.

    Tout se passa a merveille jusqu'au retour d'Aurore dans nos geôles, elle qui était laissé pour morte. Landry n'avait pas laissé tomber cette affaire, et il voulait que justice soit rendue.

    Utilisant mes pouvoirs j'alla parler avec Aurore, savoir ce qu'elle devenait depuis sa disparition et j'appris qu'elle avait totalement changé de bord mais elle sentait également une odeur que je connaissais, elle était redevenue un worgen.

    Son but était de continuer des expériences pour éradiquer, contrôler ou transmettre cette maladie. Je vis en cela un moyen supplémentaire de nous battre contre la horde, imaginez une armée de surhommes déferler sur les ennemis de l'Alliance.

    Croyant en la sincérité d'Aurore je la fit disparaitre de nos recherches a condition que celle ci ne fasse aucun écart de conduite et me tienne informée du déroulement de ses expériences.

    Arken arriva alors dans cette histoire, je pense qu'une histoire d'amour débuta entre les deux femmes et celle ci fut infecté également seulement son contrôle n'était pas total. Je ne connais pas tout les détails mais je mis tout en œuvre pour l'aider et la protéger d'elle même.

    Landry dans tout ça, ne comprenant pas la raison de chacun de mes choix devint enragé, il attaqua Aurore a de nombreuses reprises, refusa d’obéir a mes ordres, agressa le lieutenant Holywrath et le sergent Arken, pour au final se retrancher dans le château de Stromgarde.

    Il devenait une menace pour mes unités, je ne savais pas de quoi il était capable au nom de la justice, il fallait que ce danger soit supprimé.
    Je ne voulais pas le tuer car il avait toujours été un soldat honorable et nous nous étions battu de nombreuses fois cote a cote mais je ne pouvais pas non plus rester dans l'attente qu'il attaque de nouveau et peut être risquer la vie d'un de mes hommes. D'autant plus que des gens se joignirent a lui dont une certaine Enorabelle et le sergent Perdura, une démoniste.

    J'avais tenté de le raisonner mais aucune de mes paroles l'atteignirent il ne me restait plus qu'a l'enfermer je n'avais pas d'autres choix.
    Une attaque secrète fut lancé a son encontre qui ne se passa pas exactement comme prévu et des choix furent pris que je regrette encore maintenant, je n'aurais pas du laisser le sergent Arken et Aurore se mêler de cette histoire alors qu'elles y étaient entièrement impliquées.

    De retour après notre échec je ne savais plus rien... la folie me gagnait progressivement et elle m'atteint encore maintenant. J' avais tout ces hommes qui m'auraient suivi jusque dans la mort si je leur avait demandé, le pouvoir me corrompait l’esprit, je ne savais plus ou était le bien du mal, est ce que je devais vraiment protéger cette Aurore ?, pourquoi Landry lui en voulait autant que ça ? Comment gérer cette situation en plus de celle de la horde, du fléau, de toutes ces menaces qui pesait sur Stormwind, et surtout, comment protéger mes Hommes.
    La folie me déstabilisait, le contrôle sur la bête diminuait progressivement et mon esprit devenait influençable ce qui est une honte pour un capitaine. Il fallait que j’arrête tout cela.

    Une dernière rencontre avec Aurore, Arken, Holy et Volkov me firent prendre une décision, je devais m'occuper de Powlz moi-même.
    Arken me confectionna une potion me faisant promettre de tuer cet homme ( ce qui peut se comprendre après avoir laissé Aurore pour morte, le désir de vengeance d'Arken devenait trop grand )
    Je lui répondis que je m'en occuperais, désormais guidé par ma soif de sang et par ma rage.
    Holy et Volkov ne surent pas trop quoi répondre mais comprenaient mon choix, en tout cas je crois car personne ne tenta de m’arrêter.

    Arrivé sur place Udrial était avec Powlz en train de le prévenir de ma venue, ce sale traître ( je compris plus tard la raison de son choix, j'explique simplement la situation au moment ou tout ceci c'est produit )
    Landry réussi donc a préparer sa défense.
    Après avoir regarder mes possibilités il m’était impossible de l'attaquer de front, il fallait que je trouve un autre moyen... le prince...

    Je pris en otage le prince de Stromgarde, réclamant que l'on me livre Landry
    Je n'avais d'autres choix.
    Celui ci vint face a moi accompagné d'Udrial et de toute une armée.
    J'expliquais que je voulait simplement parler a Landry, je comptais lui raconter la raison de chacun de mes actes, essayer de le raisonner une dernière fois et si cela m’était impossible alors l'un de nous deux aurait du mourir.
    A nouveau rien ne se passa comme prévu, le prince réussi a m'éblouir et ils en profiterent tous pour se ruer sur moi et m'assener un nombre de coups mortel pour un humain, mais ma peau de worgen tenait le coup.
    J'essayais de les repousser de tenter la conversation mais rien n'y faisait et la douleur de leurs attaques me faisait perdre progressivement le contrôle de ma transformation.
    Cela suffisait, je n'en pouvais plus, la douleur était trop forte, une épée dans la jambe, mon crane a la limite d’être écrasé, une énorme entaille sur mon torse.

    Mon réflexe de défense animal me fit alors briser les joyaux qui enfermaient la bête.
    Je ne me souviens plus de tout ce que j'ai pu faire a ce moment, le monstre avait été enfermé depuis trop longtemps et sa rage avait atteint son paroxysme depuis toutes ces années. Je me souviens seulement de Powlz criant lorsque je lui arrachait un morceau de sa gorge, et un garde de Stromgarde dont la tête virevoltait dans les air après que je lui ai donné un coup de griffe.
    Malgré mes attaques ils ne lâchaient rien et ils se battirent tels deux tigres face à un worg.
    Mon instinct me fit alors m'échapper de la forteresse, blessé et au bord de l'agonie.

    Je me réveillais alors a ma maison abandonnée, non loin de Stormwind. Ma transformation restant bloquée.
    Il fallait que je demande de l'aide si je ne voulais pas vivre ma vie en parias.
    Après avoir réussi a contrôler ne serait ce qu'un bras pour écrire des lettres, je les envoyaient a Holy, Arken et Dajiha, trois personnes qui je pense pourront m'aider.
    Arken réussi a enfermer la bête a nouveau même si le sort était beaucoup moins efficace que le précédent, la raison étant qu'il fallait que j'utilise la mana qui était en moi comme elle me dit.
    Holy et Volkov me défendirent face aux accusations de Landry et d'Udrial, envoyé face à Bolvar à la demande du roi de Stromgarde.
    Quant a Dajiha, eh bien je ne sais pas pourquoi mais j'ai confiance en elle, je pense que sa vie lui permettra de se ranger de mon coté du fait de ses nombreuses missions en tant que mercenaire.

    Voila, vous connaissez désormais mon passé, vous qui tomberez sur ce journal, aujourd’hui la situation est l'attente, nous devons trouver Perdura et Aurore pour se présenter devant Bolvar, je ne bougerais donc pas tant que celles ci ne seront pas avec moi. Je ne veux pas me rendre sans me défendre. Je dois continuer de protéger !

      La date/heure actuelle est Lun 25 Sep - 22:43